Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 334 : Le prêt

NNorman Harrington a mis son plus beau costume. Cette entrevue est primordiale pour lui. Il observe Jim Hougton derrière son bureau, tâchant de savoir ce que le banquier de Peyton Place pense en ce moment même derrière ses binocles.

Hougton se racle la gorge. « Norman, c’est une somme importante que vous me demandez là. »

« Je sais, Monsieur Hougton, mais c’est vraiment très important. »

« Norman, puis-je vous demander ce que vous comptez faire avec ce prêt ? »

« Je… il me faut de nouveaux appareils pour le magasin. Je compte étendre mes compétences, engager un mécanicien et me lancer dans la réparation des voitures. »

« C’est un projet très ambitieux. »

Norman commence à s’impatienter. « Monsieur Hougton, je sais que c’est une somme importante que je vous demande, mais c’est vraiment primordial pour moi. »

« Je comprends bien. Vos affaires ne vont pas très bien, à ce qu’on m’a dit. »

« Monsieur Hougton, allez-vous oui ou non m’accorder ce prêt ? »

« Si vous voulez une telle somme d’argent, Norman, il va me falloir une garantie. Et une garantie autre que la promesse de rembourser. »

« Je ne comprends pas. »

« C’est simple. La banque ne peut s’engager à vous octroyer un prêt simplement parce que vous avez une bonne tête. Je vous connais bien, Norman, et je vous fais confiance. Cependant, cela ne suffit pas à ma banque. »

« Que suggérez-vous ? »

« Il faudra que quelqu’un dans votre entourage se porte caution. Votre belle-mère par exemple ? »

« Ada ? Non… je ne veux pas dépendre d’elle. »

« Et votre père Leslie. »

« Il est en Europe. Monsieur Hougton, n’y a-t-il pas un autre moyen ? Je voudrais vraiment obtenir ce prêt sans dépendre de qui que ce soit. »

« Ce sera difficile, Norman… Il y a peut-être une solution, mais elle est risquée. »

« Je vous écoute. »

« Pour la banque, et vu votre chiffre d’affaires, il nous faut une garantie, quelle qu’elle soit. Et si vous ne voulez dépendre de personne dans votre entourage, alors vous devez dépendre de la banque. »

« La banque ? »

« Exactement. »

« Comment ? »

« En hypothéquant votre magasin. »

Norman réfléchit un instant et assimile les paroles du banquier. « Si je ne peux pas rembourser le prêt ?... »

« Dans ce cas, vous perdez le magasin. »

Norman réfléchit encore un instant. Hypothéquer « Harrington Bros » créé non seulement par lui, mais aussi par son défunt frère Rodney… Rita… Il fait cela pour Rita, pour pouvoir régler les honoraires du détective privé chargé de la retrouver. Elle a été vue à New York et c’est une piste sérieuse. Il est sûr d’être sur la bonne voie. Il ne peut pas se permettre de faire marche arrière.

Norman se penche vers le banquier. « Préparez les documents immédiatement. »

« Norman, êtes-vous sûr ? »

« Je rembourserai le prêt. »

« Si ce n’est pas le cas… Je voudrais bien vous faire comprendre une chose : vous allez vous trouver dans une situation délicate. »

« Préparez les papiers, Monsieur Hougton. »

Le banquier soupire « Très bien, puisque c’est ce que vous voulez. »

 

A suivre...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marie A 15/03/2012 10:07

Hier ou aujourd'hui, là-bas ou ici, les banquiers ne font pas preuve de plus de jugeotte ! Qu'importe la vie du client, tant qu'ils ne prennent aucun risque pour leur établissement... ;-((

Mr. Peyton 15/03/2012 10:18



Comme quoi, une histoire qui se passe dans les années 70 peut toujours être un fait d'actualité. Il y a des choses qui ne changent pas avec les années