Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 325 : Un couteau pour beurrer les toasts

guillemetRépondez ! Elle est à Houton ? » La voix de David, emplit de colère et de certitude mêlées, résonne dans l’esprit de Mike.

Gagner du temps… C’est tout ce qu’il peut faire. Il saisit le couteau d’une main, qu’il s’empresse de mettre derrière son dos.

« Pourquoi pensez-vous qu’elle est à Houston ? »

David commence à perdre patiente. Il soupire. « Doc, je veux simplement que vous me répondiez par oui ou par non, qu’on en finisse. »

« Qu’on en finisse avec moi ? C’est ça que vous voulez dire ? »

« Est-ce que Paula est à Houston ? »

« Dites-moi qui vous êtes vraiment David. Et pourquoi êtes-vous ici, à Peyton Place. De toute façon, vous allez me tuer. Autant me le dire. Que je sache pourquoi je vais mourir. »

« C’est inutile que je perde mon temps à vous expliquer quoi que ce soit. Mais vous avez raison, je suis à Peyton Place pour une raison bien précise. »

« Quelle raison. »

« Une raison personnelle. Et ça n’a rien à voir avec la mort d’Eric. »

« Vous n’êtes pas David Bullock, n’est-ce pas ? »

« Vous posez trop de questions. »

« Qui êtes-vous ? On ne vous a jamais vu à Peyton Place avant votre arrivée. Pourquoi dites-vous que vous êtes ici pour affaire personnelle ? »

« Qu’est-ce que Paula sait au juste sur moi ? »

« C’est ce qui vous inquiète ? »

« Doc, j’en ai par-dessus la tête de vous voir répondre à mes questions par d’autres questions. Je sais que Paula est à Houston. »

« C’est de Houston que vous venez ? »

Mike fait encore un pas. Il est sur le point de se jeter sur David. Il doit faire vite. Chaque millième de secondes compte. Le Dr Rossi sait qu’il joue toute sa vie sur ces quelques secondes. Mais il n’a pas le temps de faire quoi que ce soit. David le regarde dans les yeux. « Restez ou vous êtes, doc. Et lâchez ce couteau qui est derrière votre dos. »

Mike soupire. Il n’a plus aucune échappatoire. Il lâche l’arme blanche.

David se met à rire. « Vous pensiez vraiment pouvoir faire quelque chose avec un simple couteau à beurrer des toasts ? »

« Qu’allez-vous faire, maintenant ? »

« Je vais vous tuer. Je sais que Paula est au Texas. Je vais aller la rejoindre, voulez-vous que je lui laisse un message de votre part ? »

« Ne lui faites pas de mal. »

David sourit. Un sourire méchant. Un sourire sadique. « Donc elle est bien à Houston. Vous venez enfin de me donner une réponse, sans le vouloir. Merci, doc. »

« Que voulez-vous ? Qui êtes-vous ? »

« Je vous l’ai déjà dit. Je déteste les gens qui posent trop de questions. Et je déteste les gens qui répondent aux questions par d’autres questions. »

David regarde une dernière fois le médecin. Puis un autre rictus, encore plus affreux que les autres, apparaît au coin de sa lèvre supérieure. « Adieu, Doc. »

Il tire à deux reprises sur le médecin. Le Dr Michael Rossi se tient désespérément à la nappe à carreaux rouge et blanc qu’il avait disposés pour le petit déjeuner. Un petit déjeuner qu’il voulait calme et détendu avant de partir faire ses visites à l’hôpital. Un petit déjeuner qu’il ne prendra finalement pas. Il s’effondre, emportant la nappe avec lui.

David fait un pas et regarde Mike gisant dans son sang. Puis il tourne les talons et s’en va.

Dehors, il court à perdre haleine jusqu’à la voiture qu’il a louée hier soir sous un faux nom. Il démarre. En route pour le Texas.

 

***

 

DDans sa chambre d’hôtel, Paula se demande comment faire pour téléphoner à Frank Dodge sans éveiller ses soupçons. Et puis, comment savoir ce que John Bullock faisait dans son bureau. Et pourquoi il était en colère. Paula secoue la tête. Cela n’a aucun sens. Elle se trouve face à un immense puzzle et avec l’impression de n’avoir trouvé aucune pièce qui pourrait s’emboîter. Elle n’a pas le début d’une réponse à toutes ces questions. Un mystère est pourtant élucidé : David Bullock est mort dans la cellule de sa prison et l’homme qui est à Peyton Place est un imposteur. Pour le reste…

Quelqu’un frappe à la porte, faisant sursauter Paula qui était profondément enfuie dans ses pensées. Elle va ouvrir. Un homme d’une cinquantaine d’années, dont la calvitie commence à s’apercevoir, porte un regard froid sur elle. « Mlle Paula Dixon ? »

« Oui. » Paula note que l’homme porte une enveloppe dans les mains.

« Je m’appelle Stew. Je viens de la part de Steven Cord. »

Paula soupire de soulagement. Le détective privé engagé par Steven. « Entrez. »

Stew entre. Paula ferme la porte. L’homme se tourne vers elle. « Je suppose que vous savez pourquoi je suis ici. »

« Qu’avez-vous découvert ? »

« Avant que je vous dise quoi que ce soit, j’aimerais beaucoup que vous suiviez un bon conseil. Quittez Houston le plus rapidement possible. »

Paula ne veut pas se laisser impressionner. « Je déciderais quand je dois partir. Maintenant, dites-moi ce que vous avez trouvé. »

Stew sourit. « Vous êtes une femme de tête, Mlle Dixon. Faites attention à ce qu’elle reste sur vos épaules. »

Paula s’impatiente. « Vos jeux de mots à deux cents ne m’intéressent pas. Ce qui m’intéresse, c’est de savoir si vous avez trouvé quelque chose. »

Stew s’assoit sur le bord du lit. « J’ai trouvé quelque chose. »

« Quoi ? »

« Tout. »

« Comment ça, tout ? »

Stew adore faire durer le suspense. Il s’en délecte. « Tout. J’ai tout découvert de l’affaire Bullock. »

« Vous savez donc qui est l’homme qui se fait passer pour David ? »

« Steven m’a demandé d’enquêter sur les Bullock. Je crois qu’il s’occupe de l’imposteur de son côté. »

« Et concernant la famille Bullock ? »

« Elle cache un secret depuis des années. »

« Et vous l’avez découvert. »

« Ca n’a pas été facile, mais oui. Je l’ai découvert. »

« Et… ? »

« Tout est là-dedans », dit-il en secouant l’enveloppe. « L’enquête a été très difficile. »

« Mais ça ne me dira pas qui est David… »

« Au contraire, si. »

« Je ne vous suis pas… »

« J’ai appris que David était un brave type. Pas bien méchant. Je suis presque sûr qu’il n’a pas tué son frère. Il a été accusé à tort. »

« Ça ne m’avance pas. David est mort. Je veux savoir qui a pris son identité. »

Stew se lève et tend l’enveloppe à Paula. « Tout est dans cette enveloppe. Je vous la laisse. J’ai fini mon boulot. Je vous préviens simplement que ce qu’il y a là-dedans est une véritable bombe à retardement. J’ai hésité à vous la remettre, mais j’ai obéi à Steven. Faites ce que bon vous semble avec ces informations. Mais sachez simplement que je nierais vous avoir fourni ces documents. Mon nom ne figure nulle part, et je ne tiens pas à être mêlé à cette histoire. »

Paula prend l’enveloppe. Un frisson lui parcourt l’échine. Stew se dirige vers la porte. Avant de l’ouvrir, il se retourne vers Paula. « Si vous voulez un bon conseil, Mademoiselle, oubliez cette histoire. N’ouvrez pas l’enveloppe et repartez immédiatement dans votre tranquille et douillette petite ville de Peyton Place. »

Il sort de la chambre d’hôtel, laissant Paula dans le doute.

 

 

A suivre...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marie A 02/03/2012 16:05

Nooooon... Après tout ce que le Dr. Rossi a enduré l'année passée... finir comme ça...
Tu n'es qu'un cruel personnage ;-P

Mr. Peyton 02/03/2012 16:11



Mais ce n'est pas ma faute, c'est celle de David. C'est lui qui a appuyé sur la gachette.